Communication

La vie en société demande aux loups une communication élaborée. Elle est basée sur des expressions du visage (position des oreilles, des crocs)  et des postures corporelles (position de la queue, démarche), sur le regard, sur des sons et sur des messages olfactifs (odeur).

Communiquer par le corps

Les mimiques faciales et le langage corporel du loup ont été étudiés depuis longtemps et nous avons pu recenser 190 comportements regroupés en 11 catégories : les comportements agnostiques (agression + soumission), de soins, de nutrition, d’accueil, de locomotion, de marquage, de jeux, de prédation et de chasse, de repos, de reproduction et de vocalisations.

 

Quelques postures et attitudes pour communiquer
Quelques postures et attitudes pour communiquer

Communiquer par le son

Différents types de sons peuvent être émis par les loups pour communiquer. Le plus connu est le hurlement. À un mois les louveteaux commencent à japper en groupe ; le hurlement à proprement parler est maîtrisé vers 4 ou 5 mois. Les loups peuvent aussi gémir, grogner, aboyer…, Ces sons, complétés par le language du corps, permettent une grande variété dans la communication.

Écouter un exemple de hurlements de loups

Un loup hurle
Un loup hurle

Communiquer par l’odeur

Le troisième moyen de communication est olfactif. Plusieurs méthodes sont utilisées par le loup pour délimiter son territoire avec son odeur.

Le marquage urinaire avec la patte levée est surtout pratiqué par le couple dominant sur des objets en évidence. Il est plus intense près des frontières du territoire qu’en son centre. Il est aussi utilisé pendant la saison des amours pour courtiser ou marquer la dominance.

Une trace d'urine contre un petit sapin
Une trace d’urine contre un petit sapin

Les excréments sont également utilisés comme marqueurs olfactifs : les glandes anales recouvrent les crottes d’une substance odorante, caractéristique de chaque individu. Ce marquage peut aussi être utilisé comme simple moyen de communication au sein de la meute et effectué sans production d’excréments, par frottement de l’arrière-train au sol.

Une crotte de loup dans la neige.
Une crotte de loup dans la neige.

D’autres glandes excrétant des produits odorants sont présentes au niveau des coussinets et permettent un marquage par grattage du sol.